Catégories
Architecture
Energie
03.11.21
Architecture
Energie

J’ai des moisissures !

La régulation hygrométrique (du taux d’humidité) de la maison est essentielle pour assurer une qualité de l’habitat optimale. En cas de mauvaise régulation, la formation de champignons dans les espaces de vie peut arriver et peut alors provoquer plusieurs problèmes respiratoires (asthme, irritation des yeux, de la peau, du nez, de la gorge et des poumons,…). Ce n’est donc pas anodin et il est nécessaire d’agir si votre habitat présente des moisissures.

L’humidité provient de différentes sources :

  • L’humidité ambiante : celle qu’un être vivant dégage (animaux et plantes également) et celle que l’on produit lors des activités quotidiennes (douche, cuisine, …). La production d’humidité intérieure, couplée à une ventilation insuffisante et à l’utilisation d’enduits non naturels peut être la cause de l’apparition de moisissures.
  • Les remontés capillaires : l’eau peut remonter par capillarité dans certains matériaux de construction, depuis un sous-sol humide par exemple, et les faire pourrir petit à petit si cette eau ne peut pas s’évaporer.
  • Les fuites et dégâts d’eau : il est important de faire contrôler ses chêneaux et d’entretenir sa tuyauterie régulièrement. Il est aussi nécessaire de réagir le plus vite possible si des taches commencent à apparaître.
  • Les matériaux de construction tel que le béton, le ciment, la chaux, les peintures,.etc. sont chargés d’eau lors de leur mise en oeuvre. Il est important que cette eau puisse bien s’évaporer lors du chantier avant que le bâtiment soit mis hors d’air.
  • La pluie battante et le rejaillissement (la pluie qui ricoche et vient taper le bas de la façade) peuvent endommager les façades dont les revêtements extérieurs ne sont pas adaptés ou mal mis en œuvre. Il faut aussi éviter que l’eau ne s’écoule directement contre la façade (tablette de fenêtre mal faite, problème de descente d’eau, problème de pente) causant des traces et parfois de la mousse.

En plus de l’humidité dans un logement, on peut noter que d’autres facteurs peuvent aggraver et accélérer la formation de moisissures. Par exemple, les enduits, silicones et peintures intérieures peuvent présenter un pH basique ou acide. À savoir que les champignons prolifèrent sur un support acide (en principe tous les crépis et peintures minérales non naturels sont acides). A contrario, la peinture à la chaux ou à la caséine empêchent la formation de moisissure par leur pH basique. Humidité et moisissure sont liées mais la moisissure (un champignon de couleur noir, gris rouge, etc.) peut donc aussi être supprimée par le traitement de la surface sur laquelle elle apparaît.

Que faire concrètement dans votre logement ?

Pour commencer l’idéal est de rester attentif·ve : par exemple, dans la salle de bain la moisissure commence toujours par apparaître sur le silicone du carrelage (produit avec un pH très acide). C’est le premier signe qu’il faut agir rapidement pour empêcher la prolifération. Il faut donc nettoyer les endroits où la moisissure est apparue avec des produits à pH basique (par exemple le bicarbonate de soude) et penser à toujours bien ventiler la pièce. Si le problème persiste, c’est que la ventilation n’est pas suffisante et qu’il faut peut-être refaire les joints du carrelage avec un produit moins acide.

En cas d’apparition importante ou récurrente il est possible de faire tester les moisissures pour évaluer leur toxicité. Il est aussi souvent nécessaire de faire appel à un·e professionnel·le du bâtiment pour faire une expertise et proposer des solutions durables. SHIFT propose des services d’expertises en physique du bâtiment avec des solutions utilisant principalement des matériaux bio-sourcés.

On peut retenir en conclusion que :

D’une manière générale, avec une ventilation contrôlée, vous avez beaucoup moins de risque de voir de la moisissure dans votre logement.

Les matériaux naturels (tel que les produits à la chaux) qui respirent permettent à l’eau de s’évacuer en ne causant pas de dommage. Ils assurent un taux d’humidité intérieur plus stable.

Deux mots clé : AERATION ET RESPIRATION !

Articles similaire